Sélectionner une page

Qui suis-je ?

J’ai commencé dans la profession de journaliste au service Étranger de l’Agence France Presse à Paris, puis au service Étranger du journal Le Monde, où je travaillais à la rubrique Amériques. J’ai notamment couvert à Washington l’affaire du Watergate, qui a conduit à la démission de Richard Nixon, au Nicaragua, la guerre civile qui a renversé le dictateur Somoza, et, pour Le Monde Diplomatique, la Révolution des œillets au Portugal.

Correspondant du Monde au Canada, puis à New York et aux Nations-Unies, j’ai quitté le journal pour retourner en France, où, après quelques aventures comme le quotidien Le Matin de Perdriel ou le magazine Paris Hebdo de Jean-Louis Servan Schreiber, j’ai passé près d’une dizaine d’années dans la filiale française de Sélection du Reader’s Digest; rédacteur en chef du mensuel, puis Directeur des Éditions. Le tirage du mensuel était important à cette époque-là : un million d’exemplaires par mois. Pour les départements livres, que j’ai dirigés pendant plusieurs années, nous produisions quatre fois par an un volume de romans condensés vendu à 400 000 exemplaires, et une douzaine de coffee table books (comme le « Guide des plus beaux villages de France » ou le « Guide de la route ») dont le tirage allait de 150 000 exemplaires à plus d’un million.

J’ai continué dans la communication grand public en passant six ans comme Directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Point de Vue. Je suis ensuite parti au Québec, où j’ai créé sur le Web, pour le patron du groupe Quebecor, Pierre-Karl Péladeau, un portail d’information générale destiné au public français, avant de bifurquer vers le conseil en stratégie et en communication Internet dans des groupes comme SECOR puis KPMG.

De la dépêche d’agence au quotidien, de l’hebdomadaire au mensuel, en passant par l’édition de livres et les contenus internet, j’ai ainsi eu la chance de pratiquer à un niveau professionnel à peu près tous les modes d’écriture. Mes différents postes m’ont aussi permis de me plonger très tôt dans les réalités du marché du management et du marketing.

Je serais un moins bon conseil en écriture sans mon expérience de conférencier (principalement sur des sujets économiques, concernant la Chine, notamment) et une expérience de formateur, développée depuis trois ans autour de l’écriture dans un contexte professionnel. Une écriture efficace partage aujourd’hui beaucoup des qualités qui font les bons conférenciers.

 

AFP Le Monde Sélection Reader Point de vue Canoe Secor KPMG
Share This