Sélectionner une page

Pour être dans l’air du temps, il me fallait bien commencer l’année 2020 par une faikeu niouze (fake news) : non, il n’a pas encore neigé sur le petit manoir de Pendloup. La photo date de l’année dernière.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle année 2020. Beaucoup de projets, beaucoup de réussite, beaucoup de bonheur.

2019, pour Écrire C Vendre, a été occupé, notamment par la réécriture d’un gros roman policier historique, l’écriture d’un livre d’Économie pour un cabinet conseil dont je suis la « plume », la rédaction de la biographie d’un charmant vieux monsieur et l’écriture de quelques articles pour des clients qui voulaient être plus présents sur leur blog LinkedIn. Merci à eux tous de m’avoir fait confiance.

Pour ceux qui sont engagés à fonds dans leur vie professionnelle, cette récolte paraîtra peut-être un peu mince. J’ai la chance de pouvoir préserver les heures que l’on donne à des bonheurs qui ne se mesurent pas : la vie de famille, les promenades dans la campagne avec Malevitch (pas le peintre russe, mais le braque de Weimar à poils longs), etc.

J’ajouterai que lorsque le travail de « plume » ne consiste pas seulement à réécrire un texte mais aussi à apporter et expliciter des connaissances, il devient de l’écriture au plein sens du terme : le texte publié n’est alors que la partie émergée de l’iceberg, supportée par 90% d’un travail qui reste invisible.

Ce que je n’ai pu préserver, et j’espère que vous m’en excuserez, c’est le temps pour écrire régulièrement des articles sur le site www.ecrirecvendre.com, repris ensuite sur mon blog LinkedIn. Je mets cet objectif en tête de ma liste de bonnes résolutions pour 2020.

Share This